found 2 matching posts pour 'pourquoi lait blanc'


Eau de Javel origine

L’eau de Javel (anciennement eau de Javelle – Cf. L’Assommoir de Zola), généralement tout le monde sait ce que c’est mais son origine, la connaissez-vous ? Pourquoi JAVEL ? À la fin du XVIIIe siècle, le chimiste français Claude-Louis Berthollet (1748-1822) l’étudia dès 1775 et en fabriqua pour la première fois en 1788 dans la manufacture de ‘ Monseigneur comte d’Artois, pour les acides et sels minéraux ‘ construite sur l’emplacement du célèbre Moulin de Javel (guinguette de tradition galante et libertine) et située dans un ancien village, désormais devenu un quartier du XVe arrondissement de Paris, appelé Javel (il existe d’ailleurs une station de métro nommée Javel à Paris). À l’origine, l’eau de Javel était utilisée pour blanchir le linge. Ce n’est qu’au cours du XIXe siècle que l’on découvrit les puissantes propriétés de ce produit. Obtenue à partir de chlore et de soude, l’eau de Javel désinfecte en tuant les microbes, mais elle ne lave pas, c’est pourquoi elle est associée généralement à un détergent comme par exemple le savon, qui lui, nettoie. Enfin, voici quelques précisions sur le nom de Javel : le lieu-dit, jusqu’au XVIIe siècle, s’appelait Javet et/ou Javetz. Sans confirmation officielle, le nom Javel pourrait venir du nom gaulois gabalos = prise par poignées, ou du latin gabella, en raison des roseaux récoltés par poignées autrefois sur cette rive de la Seine.

Pourquoi le lait est-il blanc ?

Pourquoi le lait est-il blanc ? Question que peuvent vous poser vos enfants, autant savoir y répondre ! Le lait est en réalité formé de 7 substances composantes essentielles, à savoir de l’eau, des matières grasses, des protéines, du sucre, des minéraux, des vitamines et des enzymes. La couleur blanche du lait provient des protéines, matières grasses et minéraux qui le composent. Tous ensemble, ils reflètent la totalité des couleurs de la lumière (spectre lumineux), ce qui crée le blanc typique du lait. On cite également souvent la caséine qui est une protéine riche en calcium et contribue fortement à donner au lait sa couleur. Les matières grasses du lait se présentent sous forme de globules incolores, alors que la caséine est en suspension dans le lait, sous forme de petites particules solides invisibles à l’œil nu, appelées micelles. Les graisses et la caséine dévient les rayons lumineux en diffractant la lumière, c’est-à-dire que la lumière n’est pas absorbée, mais diffusée par le liquide. C’est le même phénomène que celui de la lumière solaire. Le lait entier est très blanc car très gras. Le lait écrémé, donc moins gras, est en revanche un peu plus bleuté car il comporte moins de particules ‘diffractantes’. La caséine, particule plus petite, dévie de ce fait davantage les longueurs d’ondes courtes, à savoir la couleur bleue. Plus un lait est blanc, plus on peut en conclure à l’œil nu qu’il est riche en matières grasses.

Vivre |
Éditions du tanka francophone |
SISSI ou la destinée d'... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Une majorité pour François ...
| LisezMoi
| Toute une histoire ...