found 2 matching posts pour 'ou vient mot chocolat'


Addiction et adduction

Le nom addiction est un anglicisme d’origine latine. Il vient de ad diccere ou add dictus qui signifie ‘ dire à ’. Son étymologie explique la présence des deux D. Son utilisation était autrefois réservée au domaine juridique, désignant la mise en esclavage d’une personne endettée et insolvable. Ensuite, le mot anglais fut utilisé dans le cadre du rapport de soumission de l’apprenti par rapport à son maître. Enfin, il évolua vers la définition actuelle, à savoir le caractère compulsif et répétitif de certains comportements accompagnés de perte de contrôle de la personne sur elle-même, ce qui crée précisément la dangerosité de l’addiction, tant pour la personne que pour son entourage ! Les addictions sont des dépendances extrêmes, liées ou non à des produits. Les plus courantes concernent l’alcool, les drogues, le tabac, les jeux (vidéo, jeux d’argent etc.), la sexualité, les médicaments,  les aliments (chocolat, bonbons etc.), mais également les achats dits ‘ compulsifs ’, Internet, le téléphone, le travail (si si, ça existe !), ce dernier étant appelé en anglais ‘ workaholisme ’ et caractérisé par le fait que le travail devienne l’unique facteur de définition identitaire de celui qui en souffre. Exemples : ’ Julien a fini par prendre rendez-vous chez son médecin, car sa compagne lui reproche sans cesse son addiction aux jeux en réseau sur lesquels il passe régulièrement des nuits entières au point de ne plus avoir de vie de famille. ’ – ‘ Estelle dépense toute sa paye dans des paires de chaussures, elle en a plein la maison ! Son mari vient de demander le divorce en raison de cette addiction qui les a menés à une situation proche du surendettement. ’ Le nom adduction (du latin adducere = ‘ action d’attirer, apporter à… ‘ pour le sens premier et adductio = ‘ amener ’ pour le deuxième sens) est d’une part un terme d’anatomie : les muscles adducteurs. ‘ Mouvement de certains muscles qui rapprochent de l’axe du corps les parties qui en avaient été écartées ’. D’autre part, le terme désigne depuis la fin du XIXe siècle la ‘ conduite d’un fluide vers des installations de traitement puis de distribution ’, c’est le cas notamment de l’adduction d’eau ou de gaz. Exemples : ‘ Aucuns ont voulu dire que ce muscle aide aussi à l’adduction des doigts vers le poulce (PARÉ IV, 29) ’ – ‘ Avec l’arrivée de l’adduction d’eau, les lavoirs furent peu à peu abandonnés dans la plupart des villages. ’
Testez votre culture générale avec LES QUIZ D’ALPHA culture générale chez TBE et AMAZON

Origine du mot chocolat

Le mot chocolat vient de l’espagnol chocolate, issu du nahuatl (langue indigène toujours parlée au Mexique et au Salvador) xocoatl - chocolatl, lui-même dérivé de xocolli qui signifie amer et de atl (mot aztèque) qui désigne l’eau. Une autre origine lui est attribuée, assez proche d’ailleurs ! Selon le philologue Ignacuio Davila Garibi, le mot chocolat pourrait être un mélange créé par les conquistadors espagnols, et viendrait du mot maya chocol, et du nahuatl atl. Cette version n’est cependant pas officiellement confirmée. La première explication est plus plausible.

Un peu d’histoire : autrefois (1 000 ans av. J.-C.), les fèves de cacao étaient utilisées comme monnaie d’échange mais également comme unité de calcul en Amérique centrale. Cela se retrouve dans les hiéroglyphes mexicains. Des résidus de chocolat ont été trouvés également dans des poteries très anciennes datant de 2 600 ans. Le cacaoyer était véritablement l’arbre des dieux. Du cacao été retrouvé également dans des tombes auprès des défunts, laissant supposer qu’un rituel funéraire existait à ce niveau. Une fois importé en Europe par les conquistadors, en premier lieu à la cour du roi Charles Quint (XVIe siècle), le chocolat fut utilisé essentiellement par les plus riches, en tant que denrée rare donc chère !

Vivre |
Éditions du tanka francophone |
SISSI ou la destinée d'... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Une majorité pour François ...
| LisezMoi
| Toute une histoire ...