found 4 matching posts pour 'origine du mot semaine'


Mer des Sargasses

Pourquoi la mer des Sargasses (appelée aussi ‘ mer de Varech ‘) porte-t-elle ce nom ? C’est à cause de longues algues brunes flottantes arrachées au Golfe du Mexique, qui s’accumulent en surface, les sargasses, particulièrement répandues dans cette zone occidentale de l’Atlantique nord bordée par le Gulf Stream. Plusieurs origines au mot sargasse : selon le dictionnaire étymologique Larousse, il vient du portugais  sargaço, qui désigne une variété de ciste (petit arbuste) et par ressemblance, une algue marine, et vient également du latin salix = saule (ressemblance également au niveau de la forme). Le mot sargasse viendrait également de l’italien sargazzo, qui signifie varech (ensemble d’algues laissées sur le rivage après le retrait de la mer). Christophe Colomb, en 1492 lors de son premier voyage, remarqua ces algues et en déduisit à l’époque que la terre ne devait pas être bien loin. L’absence de vent et de vagues ralentit d’ailleurs la progression de ses navires, qui mirent environ 3 semaines pour traverser la zone. Notons une particularité de la mer des Sargasses, elle est la seule à n’avoir pas de rivage, isolée dans l’océan Atlantique entre les Açores et les îles du Cap Vert.

Soldes origine du mot

La fameuse époque des ‘ soldes ‘ est généralement appréciée par les consommateurs pour les fortes réductions de prix proposées dans les magasins. Mais savez-vous quelle en est l’origine ? Il faut remonter au XIXe siècle, avec l’apparition de ce que l’on appelle ‘ la grande distribution ‘. Un certain Simon Mannoury fonda en 1830 le premier grand magasin parisien, alors appelé ‘ Petit Saint-Thomas ‘, plus connu sous le nom qui lui fut donné plus tard en 1852, le ‘ Bon Marché ‘. Simon Mannoury fut le premier à mettre en place un système de prix fixe affiché, et à décider d’écouler après chaque saison les stocks invendus en cassant leurs prix. C’étaient les premiers soldes ! Il faudra attendre 1906 pour qu’apparaissent les premières lois encadrant ces rabais, avec un premier texte réglementant la vente dite ‘ au déballage ’. Bien plus tard, en 1962, un décret précisa la modalités d’application de la loi de 1906 en définissant plus clairement la notion de solde : ‘ les ventes présentant un caractère réellement ou apparemment occasionnel, accompagnées ou précédées de publicité et annoncées comme tendant, par une baisse de prix, à l’écoulement accéléré de marchandises en stock ‘. En 1996, un décret précisa la durée des soldes et les obligations des vendeurs, 2 fois 6 semaines par an, soldes d’été et soldes d’hiver. Puis en 2008, la loi de modernisation économique fixa une date nationale de début et de fin des soldes officiels et instaura 2 catégories de soldes, fixes l’été et l’hiver passant à 5 semaines au lieu de 6, et soldes libres ou flottants. Côté étymologique, en argot, le solde était un coupon d’étoffe invendu. Le terme fut utilisé au singulier (un solde) jusqu’aux premières lois du XXe siècle qui firent utiliser le terme au pluriel (les soldes).

Faire grève

Faire grève signifie, dans le sens général, que des salariés cessent de travailler (de quelques heures à plusieurs semaines) de manière concertée pour obtenir des avantages, contester une décision de la direction et essayer de la convaincre de la retirer, ou faire remonter à la direction un conflit avec des supérieurs hiérarchiques. Le mot ‘ Grève ‘ trouve son origine dans l’Histoire de France. Il s’agissait d’une place parisienne nommée ainsi parce qu’on y trouvait une grève, qui était en réalité un quai en pente douce plongeant dans la Seine au point d’accostage des bateaux, destiné à faciliter le déchargement des marchandises transportées sur le fleuve et livrées à Paris. En 1830, de par sa situation, cette place fut renommée ‘ Place de l’Hôtel de Ville ‘ après avoir été agrandie aux XVIIIe et XIXe siècle. Autrefois, ‘ être en grève ‘, c’était avant tout être sans travail, donc pas grand-chose à voir avec la définition actuelle. Les ouvriers se rassemblaient sur la fameuse place de Grève et les patrons venaient les chercher quand ils en avaient besoin. Le sens de l’expression a évolué au début du XIXe siècle quand des ouvriers, à force d’être exploités par des patrons peu scrupuleux, décidèrent d’abandonner le travail et de ‘ se mettre en grève ‘, se réunissant à l’occasion sur cette même place de Grève.

Semaine : étymologie et histoire

Le nom ‘ semaine ‘ vient du latin ecclésiastique septimania (Code Théodosien), qui signifie ’ groupe de sept jours ‘. C’est le féminin substantivé de septimanus qui signifie ‘ relatif à sept ‘. Septem et mane = sept matins. L’origine du mot actuel remonte à la fin du XIe siècle mais l’idée de semaine existait bien avant. Pourquoi 7 jours ? L’explication la plus plausible est en rapport avec les phases de la lune, elles-mêmes durant 7 jours. Dans l’Égypte antique, le mois était lui-même divisé d’après les phases lunaires. Les Hébreux connaissaient également la semaine (cf. ‘ la Genèse ‘), les Romains aussi à l’époque de Jésus Christ. La semaine a également été adoptée par l’islam qui contribua à sa diffusion.

Vivre |
Éditions du tanka francophone |
SISSI ou la destinée d'... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Une majorité pour François ...
| LisezMoi
| Toute une histoire ...