found 3 matching posts pour 'en suspend'


En suspend ou en suspens ?

Une question en suspend ou en suspens ? Le piège vient du fait que beaucoup de gens pensent au verbe suspendre (une question ‘ suspendue ‘) alors qu’il s’agit en fait d’une question ‘ incertaine ‘, donc on écrit en suspens (avec un S à la fin). L’étymologie du mot suspens le confirme, puisqu’il vient du latin suspensus = incertain.

Édité en juin 2015, voici ‘ Alpha et le secret des mots ‘, de Corinne DUVAL. 
Entrez dans les secrets de la langue française tout en vous amusant, un livre tous publics écrit par une professionnelle de la langue française : http://www.thebookedition.com/corinne-duval-alpha-et-le-secret-des-mots-p-127154.html

Jésus de Morteau

Doux Jésus ! En voilà une bonne saucisse, le Jésus de Morteau ! Originaire de Franche-Comté (Morteau), cette saucisse est un peu différente et plus grosse que la traditionnelle et bien connue saucisse de Morteau. Déjà pourquoi un tel nom ? Parce qu’autrefois, le plus gros boyau donnant la plus grosse saucisse, on la réservait pour le repas de Noël. À base d’épaule (maigre) et de poitrine (gras) de porc IGP (Indication Géographique Protégée), la viande est assaisonnée et hachée puis introduite dans un boyau, c’est ce que l’on appelle l’embossage. Le Jésus est fermé, comme la saucisse de Morteau, par une cheville en bois d’un côté et par une ficelle de l’autre.

Les amateurs de Jésus prétendent qu’il est plus moelleux et plus goûteux que la saucisse de Morteau. Le Jésus est suspendu et mis à sécher (le ressuyage) afin d’atteindre un degré d’humidité compatible avec le fumoir dans lequel on le laisse ensuite 48 à 52 heures. Le fumage est effectué par la combustion de sciure de sapin ou d’épicéa. Refroidi une demi-journée, le Jésus est envoyé vers ce que l’on appelle le tuyé, à la forme d’une immense cheminée où il rejoint ses petits camarades suspendus au plafond.

Homophones far, fard, phare

Les trois homophones far, fard et phare n’ont évidemment pas les mêmes significations selon leur écriture, il ne faut donc pas se tromper. Les voici :

1 – Far (‘ farz ‘ en breton) : il s’agit d’un gâteau breton aux raisins ou aux pruneaux. On peut le réaliser avec de la farine de froment mais également de la farine de sarrasin (de blé noir). Le ‘ kig ha farz gwiniz du ‘ (‘ du ‘ veut dire ‘ noir ‘) est le far de blé noir, appelé aussi ‘ far en sac ‘. Ce dernier est mis dans un sac de toile suspendu à l’intérieur d’un pot bouillant sur le feu accompagné de légumes, de viande ou même d’abats.

2 – Fard : il s’agit d’un produit cosmétique destiné au maquillage, pour rehausser le teint. Vient du verbe ‘ farder ‘. En littérature, ‘ parler sans fard ‘ signifie parler directement, sans feinte. Il existe aussi une expression : ‘ piquer un fard ‘, cela signifie qu’on rougit de confusion ou d’émotion.

3 – Phare : il s’agit d’une tour illuminée par une puissante source lumineuse, destinée à guider les navires, en mer ou bord de mer. Il en existe également pour les avions. Un phare est aussi un projecteur situé à l’avant d’un véhicule. On parle aussi de ‘ ‘ produits phare ‘, pour désigner des produits d’avant-garde, servant de modèles.

Langue Retrouvez gratuitement d’autres règles et astuces sur http://www.alorthographe.com/

Vivre |
Éditions du tanka francophone |
SISSI ou la destinée d'... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Une majorité pour François ...
| LisezMoi
| Toute une histoire ...