found 2 matching posts pour 'difference entre rève songe'


Différence entre rêve, songe, cauchemar et utopie

Le rêve (de l’ancien français desver = ‘ vagabonder, perdre le sens ‘, du gallo-romain esvo = ‘ vagabond ‘ et du latin classique exvagus = ‘ vagabond ‘) représente, au sens propre du terme, un ensemble de phénomènes psychiques que l’on éprouve pendant le sommeil dont il est possible de mémoriser partiellement le contenu, surtout dans les quelques minutes qui suivent le réveil. Au sens figuré, le rêve désigne une représentation consciente plus ou moins idéalisée d’une chose que l’on désire, par exemple rêver d’être riche, d’avoir une jolie maison, de trouver le bonheur, de partir en vacances au bout du monde, de s’acheter tel modèle de voiture etc. Le rêve en ce sens peut parfaitement être réalisé s’il n’est pas trop utopique.

L’utopie (nom qui vient du monde imaginaire Utopia créé par le philosophe humaniste Thomas More au début du XVIe siècle)  désigne quant à elle le rêve impossible, l’espérance vaine, la conception imaginaire d’un monde idéal totalement hors de la réalité concrète. Par exemple, il est utopique de penser qu’un jour tous les peuples vivront en paix. C’est une illusion, une chimère.

Le songe (du latin somnium, de somnus = sommeil) est différent, il désigne le rêve mais plutôt dans un registre poétique. Dans la mythologie, les Songes étaient les fils du Sommeil. Sorties de l’enfer, ces divinités avaient pour rôle d’apporter aux hommes, pendant leur sommeil, des images autant véridiques que trompeuses. Dans les songes de l’époque antique, les dieux étaient également censés apparaître à leurs fidèles pour leur apporter la guérison. Un songe apporte donc un message particulier (souvent considéré comme céleste par de nombreuses cultures), ce qui le différencie du rêve.

Le cauchemar, lui, désigne un rêve pénible et angoissant. Le mot vient de l’ancien français caucher = fouler et du néerlandais mare = fantôme (en anglais, un cauchemar se dit d’ailleurs ‘ nightmare ‘).

Calomnie, médisance, diffamation : les différences

Les différences sont subtiles entre les trois mots ‘ calomnie ‘, ‘ médisance ‘ et ‘ diffamation ‘, souvent employés à mauvais escient. La calomnie est une accusation volontairement mensongère, une parole fausse susceptible de faire du tort à quelqu’un. Les accusations calomnieuses sont punies par la loi. La médisance est une assertion par laquelle on dénonce un fait dont on sait qu’il est réel, révéler publiquement ou en privé à quelqu’un les défauts ou méfaits de quelqu’un d’autre, ce qui va bien évidemment lui porter préjudice. Dire du mal de quelqu’un. La diffamation est destinée à porter atteinte à la réputation d’une personne, par des paroles ou des écrits non fondés, non prouvés, souvent mensongers. En termes de droit, c’est ‘ l’imputation d’un fait précis de nature à porter atteinte à l’honneur ou à la considération d’une personne ou d’un corps constitué. ‘ La diffamation est punie par la loi.

Vivre |
Éditions du tanka francophone |
SISSI ou la destinée d'... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Une majorité pour François ...
| LisezMoi
| Toute une histoire ...