Syndrome de Marie-Antoinette
3 février, 2017 @ 12:27 Culture

Le syndrome de Marie-Antoinette désigne le blanchiment soudain des cheveux, phénomène assez rare mais qui existe à condition d’avoir déjà quelques cheveux blancs, et dont l’hypothèse scientifique actuelle est axée sur le principe d’une réaction auto-immune. Le système immunitaire de l’organisme ferait, après un fort choc émotionnel généralement, une réaction de rejet brutal du système pigmentaire des follicules pileux. Mais pourquoi Marie-Antoinette ? Certains témoins de l’époque auraient remarqué que dans la nuit précédant sa montée sur l’échafaud, le 16 octobre 1793 à 38 ans, Marie-Antoinette avait blanchi d’un coup. C’est ce que l’on appelle aussi le syndrome de canitie subite. Le terme canitie vient du latin canities = blancheur des cheveux. Ce mot est apparenté au terme chenu, du latin canutus = gris, blanc. Sainte-Beuve assure quant à lui, dans ses Causeries du lundi, que la transformation de Marie-Antoinette avait eu lieu plus tôt, à savoir le 21 juin 1791 au terme de sa tentative de fuite hors de France, la famille royale se faisant arrêter à Varennes. Ce phénomène fut remarqué plusieurs fois au cours des siècles, comme par exemple Thomas More quand il fut jugé pour haute trahison puis décapité le 6 juin 1535. Une expression bien connue témoigne de ce syndrome : se faire des cheveux blancs.

-alorthographe
réponses desactivées




Vivre |
Éditions du tanka francophone |
SISSI ou la destinée d'... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Une majorité pour François ...
| LisezMoi
| Toute une histoire ...