Biscuit origine
21 septembre, 2016 @ 10:35 Vocabulaire culinaire

Le biscuit tient son nom du fait qu’il soit cuit deux fois : bis-cuit. Chrétien de Troyes dans ses Œuvres poétiques en 1175 y faisait mention sous le nom de bescuit (Dict. étym.) et Jean de Joinville, biographe et conseiller du roi Louis IX dit Saint Louis (XIIIe siècle), évoque des petits pains, les besquis, parce qu’ils sont cuits de deux à quatre fois. Au Moyen Âge, les marins avaient l’habitude d’emporter avec eux des sortes de pains à base de farine, d’œufs et d’eau qu’ils cuisaient deux fois afin d’en assurer une conservation plus longue pendant le voyage. Bien avant, les Égyptiens de l’Antiquité ajoutaient du miel au pain pour mieux le conserver et le cuisaient également deux fois plus longtemps. Dans le tombeau du pharaon égyptien Ti, de la Ve dynastie, des peintures ont été trouvées montrant un ouvrier qui attise le feu d’un four où cuisent des galettes. À l’époque de Périclès (495 – 429 av. J.-C.), les Grecs préparaient déjà de nombreuses variétés de pains dont notamment les dypires, (pains cuits deux fois). En France, les premières biscuiteries apparurent dès le milieu du XIXe siècle à Bordeaux (Jean-Honoré Olibet), puis à Dijon (Pernot en 1870), Nantes (Lefèvre-Utile alias LU en 1883), etc.

Vous aimez la cuisine ? Alors vous allez aimer l’histoire de vos bons petits plats : thebookedition.com/fr/alpha-et-le-secret-des-mots-cuisine-p-345620.html

-alorthographe
réponses desactivées




Vivre |
Éditions du tanka francophone |
SISSI ou la destinée d'... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Une majorité pour François ...
| LisezMoi
| Toute une histoire ...