Bâiller, bailler et bayer
15 septembre, 2015 @ 3:31 Vocabulaire

Le verbe ‘ bâiller ’, avec un accent circonflexe, se rapporte au bâillement de fatigue ou d’ennui que nous connaissons tous, mais également une mauvaise fermeture comme une fenêtre qui bâille, voire une étoffe mal tendue. Le mot vient du bas latin bataculare, de batare = ouvrir la bouche. Le mot fut attesté à la fin du XIIe siècle par Raoul de Cambrai sous la forme ‘ baailler ’. Exemple : ‘ Le film que je viens de voir comportait trop de scènes interminables, au point de me faire bâiller d’ennui ! ’. Notons l’existence d’une expression utilisée par La Fontaine : ‘ bâiller aux chimères ’.

Le verbe ‘ bailler ’ quant à lui n’a pas la même étymologie, il vient du latin bajulare = porter sur le dos ou à bras. Il a le sens de ‘ donner ’ depuis le XIe siècle et fut attesté par Roland. Le verbe signifiait surtout ‘ porter ’ jusqu’au XIIIe siècle, puis aussi bien ‘ recevoir ’, ‘ donner ’. L’expression ‘ la bailler belle / la bailler bonne ’ se rapporte au jeu de paume, ‘ LA ‘ désignant la balle de ce même jeu. Le nom masculin ‘ bail ’ est d’ailleurs le déverbal de ‘ bailler ’, désignant un pouvoir, une tutelle, plus précisément utilisé depuis le XVIe siècle pour désigner un bail locatif par exemple (‘ bail à loyer ’, ‘ bail à ferme ’ selon le Code civil). Le ‘ bailleur ’ quant à lui n’a rien à voir avec une personne fatiguée, c’est celui qui ‘ donne à bail ’, par opposition avec le ‘ preneur ’, il s’agit du loueur d’un bien quel qu’il soit. Le ‘ bailleur de fonds ’ concerne en revanche uniquement le domaine financier puisque le terme désigne la personne qui apporte des capitaux (des fonds), de l’argent à une entreprise voire à un particulier dans le cadre d’investissements spécifiques, et selon des conditions bien définies dans un contrat signé des deux parties.

Le verbe ‘ bayer ’ vient du latin populaire batare, verbe d’origine onomatopéique, confondu longtemps en français moderne avec ‘ bâiller ’, et s’utilise plus précisément dans l’expression ‘ bayer aux corneilles ’, rêvasser, perdre son temps à ne rien faire. Son sens possède donc une connotation abstraite contrairement au verbe ‘ bâiller ’, beaucoup plus concret. Bayer = béer (exemple : une plaie béante), dans le sens ‘ être ouvert ’. Il existe depuis le XIIe siècle.

Testez votre culture générale avec LES QUIZ D’ALPHA culture générale chez TBE et AMAZON

-alorthographe
réponses desactivées




Vivre |
Éditions du tanka francophone |
SISSI ou la destinée d'... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Une majorité pour François ...
| LisezMoi
| Toute une histoire ...