Amoral et immoral
8 juillet, 2015 @ 5:25 Paronymes

L’adjectif ‘ amoral ’ (du latin moralis, de mores = mœurs et a privatif), terme apparu à la fin du XIXe siècle, désigne ce qui est indifférent à la morale, qui ignore ses principes, qui se trouve neutre en réalité, qui ne la défend ni ne l’attaque de quelque manière que ce soit. Il n’y a pas de jugement de valeur. Exemple : ‘  Les lois de la nature et la science sont amorales. ’ L’adjectif ‘ immoral ’ en revanche (de même base étymologique que ‘ amoral ’ avec préfixe privatif in = sans – im devant m,b,p), terme apparu au XVIIIe siècle, désigne ce qui est contraire à la morale. Bien évidemment, la morale étant très subjective et liée aux époques et aux cultures, le principe d’immoralité se trouve de ce fait lui-même dépourvu d’objectivité. Il existe cependant ! Une doctrine peut être qualifiée d’immorale, une personne de par ses actes voire ses pensées… un livre, une œuvre quelle qu’elle soit… de par leur caractère contraire aux mœurs admises dans la société du moment et dans une culture précise. Exemple : ‘ La torture est une pratique immorale car contraire au respect de la dignité humaine. ’

-alorthographe
réponses desactivées




Vivre |
Éditions du tanka francophone |
SISSI ou la destinée d'... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Une majorité pour François ...
| LisezMoi
| Toute une histoire ...