Amender et amodier
24 juin, 2015 @ 3:12 Paronymes

Le verbe ‘ amender ’ (du latin emendare = ‘ enlever la faute ’, ‘ châtier ’) signifiait au départ ‘ corriger une faute ’ mais également ‘ payer l’amende ’ tout comme baisser le prix d’une denrée (4e édition du dictionnaire de l’Académie française de 1762 : ‘ Baisser de prix, devenir à meilleur marché. ’). Puis son sens a évolué vers les significations actuelles, à savoir modifier un texte, un décret par amendement dans le but de l’améliorer, mais également modifier un sol pour le rendre plus fertile (lui apporter un amendement). En France, le droit d’amendement est réservé, selon la Constitution de la Ve République de 1958, aux membres du Parlement (Assemblée nationale et Sénat) et au gouvernement. Exemples : ‘ Les députés de l’opposition ont proposé plusieurs milliers d’amendements au projet de loi touchant le secteur de l’énergie. ’ – ‘ Le sol de votre jardin est un peu trop acide, il faudrait l’amender en calcaire pour le rendre plus fertile. ’ Le verbe ‘ amodier ’ (du latin médiéval admodiare = ‘ donner à ferme moyennant une redevance en nature ’ et issu du latin modius = ‘ boisseau de blé ‘) signifie ‘ affermer ‘, c’est-à-dire louer à l’exploitation, une terre contre une redevance périodique. L’amodiation constitue donc un mode d’exploitation agricole. À notre époque, cette redevance est évaluée en argent, mais à l’origine et jusqu’au XXe siècle, il s’agissait plutôt de concéder une partie de la culture ou une prestation en nature en guise de paiement. Le dictionnaire de l’Académie française intègre ces deux possibilités jusque dans sa 6e édition (1832) : ‘ Affermer une terre en denrées ou en argent. ‘ Exemple : ‘ Le propriétaire de cette grosse exploitation a amodié 10 hectares de champs à son voisin agriculteur à qui il manquait quelques terres pour pouvoir rentabiliser son activité. ’ L’amodiation concerne également le paiement de droits de chasse ou de pêche, tout comme la location d’une concession minière pour une période déterminée. L’amodiateur(trice) est la personne qui détient le titre minier ou la terre et amodie son exploitation à une autre personne, moyennant redevance.

 Testez votre culture générale avec LES QUIZ D’ALPHA chez TBE et AMAZON

-alorthographe
réponses desactivées




Vivre |
Éditions du tanka francophone |
SISSI ou la destinée d'... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Une majorité pour François ...
| LisezMoi
| Toute une histoire ...