Affliger et infliger
23 juin, 2015 @ 10:39 Paronymes

Le verbe ‘ affliger ’ (du latin affligere = ‘ frapper violemment ’, ‘ abattre ’) avec 2 F, signifiait autrefois, du XIIe au XVIe siècle, ‘ blesser, ruiner ’, puis le sens évolua vers ‘ causer de la peine ’, c’est d’ailleurs son sens actuel, à savoir le fait de causer une douleur morale, un grand chagrin, abattre moralement. Le nom féminin associé à ce verbe est ‘ affliction ’, cette dernière désignant une grande peine. Exemples : ’ Evelyne fut totalement affligée en constatant les dégâts considérables faits par les eaux dans sa maison de plain-pied lors des dernières intempéries. ’ – ‘ La vulgarité de Pierre envers les invités a une fois de plus affligé sa mère. ’ Petite astuce : on peut ‘ affliger ’ quelqu’un mais pas quelque chose, et ‘ être affligé ’ par quelqu’un ou quelque chose. Nous verrons que ces caractéristiques ne s’appliquent pas au mot suivant, à savoir le verbe ‘ infliger ’. Le verbe ‘ infliger ’ quant à lui (du latin infligere = ‘ frapper ’, ‘ heurter ’) ne s’utilise pas de la même manière. Contrairement au verbe ‘ affliger ’ ci-dessus qui s’applique à une personne, le verbe ‘ infliger ’ s’applique à une chose. On inflige quelque chose à quelqu’un. Ce verbe désigne le fait d’appliquer une sanction, une peine pour punir une faute, faire subir quelque chose de désagréable à quelqu’un, lui imposer quelque chose. L’idée de force est totalement associée à l’emploi du verbe ‘ infliger ’, qu’il s’agisse de force physique ou de force morale, psychologique. Exemples : ‘ Maxime s’est vu infliger une punition après avoir écrasé toutes les craies de son professeur. ’ – ‘ La Cour d’Assises a infligé une peine de prison de 30 ans à l’assassin. ’

 Testez votre culture générale avec LES QUIZ D’ALPHA chez TBE et AMAZON

-alorthographe
réponses desactivées




Vivre |
Éditions du tanka francophone |
SISSI ou la destinée d'... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Une majorité pour François ...
| LisezMoi
| Toute une histoire ...