Abstrait et abstrus
18 juin, 2015 @ 2:59 Paronymes

L’adjectif abstrait (du latin abstractus = isolé par la pensée) désigne ce qui n’est pas concret. Par exemple, les idées sont abstraites, on ne peut pas les toucher, elles sont impalpables. L’art abstrait, de son côté, a pour principale caractéristique de ne pas représenter le réel, le monde sensible. Les formes, les lignes et les couleurs ont cette capacité d’y constituer en elles-mêmes un langage visuel détaché de la réalité extérieure, s’opposant ainsi à l’art figuratif, au-delà de la subjectivité qui caractérise l’art de manière générale. Ne pas confondre cependant avec le surréalisme où par exemple Magritte évoque ouvertement la différence entre l’objet, son identification et sa représentation dans son célèbre tableau ‘ La trahison des images ‘. Toute figuration ne serait-elle pas dans ce cas abstraite par essence en tant que représentation du réel mais non le réel lui-même ? L’adjectif abstrus (du latin abstrusus = caché, obscur) désigne ce qui est difficile à comprendre. Il se rapproche en ce sens de son paronyme abstrait, mais avec quelques nuances. D’une part, ce qui est abstrus se rapporte essentiellement aux domaines des sciences et de l’esprit, et d’autre part diffère de la notion d’abstrait en ce sens que l’abstrait ne nécessite pas forcément une quelconque compréhension. Nous pouvons très bien admirer un tableau abstrait sans chercher à le comprendre, tandis que devant une formule mathématique ou chimique complexe, nous pourrons nous exclamer : ‘ Que cette formule est abstruse ! ’ … en d’autres termes… obscure !

-alorthographe
réponses desactivées




Vivre |
Éditions du tanka francophone |
SISSI ou la destinée d'... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Une majorité pour François ...
| LisezMoi
| Toute une histoire ...