Origine du verbe glander
4 février, 2015 @ 11:44 Le coin des curieux

Glander (on dit aussi glandouiller), en langage très familier, argotique, signifie ne pas faire grand-chose, paresser, perdre son temps. Vous vous en douterez, ce verbe vient de gland (oui, les glands des chênes) ?  Dès le Moyen Âge, il était de coutume de faire glander les cochons, on dit qu’ils allaient à la glandée. En réalité, que faisaient ces troupeaux ? Ils mangeaient les glands tout simplement. Mais ils n’étaient pas seuls, le porcher chargé de les accompagner était appelé le glandeur. Il s’agissait d’une tâche assez facile, puisqu’il fallait juste surveiller les cochons. Le terme populaire glander pourrait venir de là. Il existe d’autres explications, notamment par rapport au XVIe siècle où les seigneurs autorisaient les paysans les plus pauvres à ramasser des glands. L’occupation était jugée peu rentable, beaucoup de temps pour pas grand-chose.

-alorthographe
réponses desactivées




Vivre |
Éditions du tanka francophone |
SISSI ou la destinée d'... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Une majorité pour François ...
| LisezMoi
| Toute une histoire ...