Entrer comme dans un moulin
8 avril, 2014 @ 4:24 Expressions françaises

Entrer comme dans un moulin, c’est entrer quelque part sans demander l’autorisation, sans aucune gêne, sans frapper à la porte. Mais pourquoi un moulin ? Au début du XIXe siècle, l’expression comportait un autre mot : âne. Entrer comme un âne dans un moulin. En fait, les ânes servaient à amener le grain dans les très nombreux moulins. Ils étaient également utilisés pour entraîner le mécanisme de la meule. Un animal ne demande pas la permission d’entrer quelque part, d’où une explication à la naissance de cette expression. La pratique professionnelle du meunier est aussi à l’origine de l’expression car pour éviter les coups de poussier, c’est-à-dire des explosions dues aux poussières de grains qui s’enflamment, il laissait béantes deux ouvertures opposées du moulin pour créer un courant d’air. Celui-ci empêchait les particules de rester en suspension dans l’air, avec le risque de s’enflammer. Le moulin était donc toujours grand ouvert, on pouvait y entrer facilement. La référence à l’âne a disparu ensuite, pour ne garder que la forme actuelle de l’expression.

-alorthographe
réponses desactivées




Vivre |
Éditions du tanka francophone |
SISSI ou la destinée d'... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Une majorité pour François ...
| LisezMoi
| Toute une histoire ...