Battre à plate(s) couture(s) origine

On peut aussi bien écrire battre à plate couture (singulier) que battre à plates coutures (pluriel), les deux orthographes sont admises (Dict. Larousse). Cette expression signifie vaincre complètement quelqu’un. Elle date du XVe siècle et fait référence aux étoffes d’autrefois, si raides et épaisses qu’il fallait les battre avec une latte pour aplatir les ourlets, souvent constitués de multiples couches de tissus. On disait d’ailleurs à l’origine : rompre à plate couture. Au XVIe siècle, on disait rabattre la couture à quelqu’un quand on le tapait, par comparaison avec le fait de rabattre les coutures des vêtements en les frappant comme les tisserands, jusqu’à ce qu’elles deviennent plates.

-alorthographe
réponses desactivées




Vivre |
Éditions du tanka francophone |
SISSI ou la destinée d'... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Une majorité pour François ...
| LisezMoi
| Toute une histoire ...