Giboulées
27 mars, 2014 @ 10:39 Etymologie,Vocabulaire

Le nom féminin giboulée qui désigne une pluie soudaine généralement accompagnée de grêle a été attesté en 1548 par Mizauld (dict. étym.). Il s’utilise d’ailleurs le plus souvent au pluriel : giboulées de mars. L’étymologie de ce mot est inconnue dans la mesure où son origine géographique n’a pas été prouvée. Dans le Berry (langue d’oïl) le mot pourrait venir de l’ancien français, peut-être même du berrichon, gibler / giber  = agiter, secouer, se battre, par similitude avec ces pluies soudaines. En Occitanie, on peut rapprocher le mot giboulée des termes giboulado = gibouléegibourna = grésiller et gibournado = giboulée. Il existe également le terme guilée en vaudois et en wallon. Il est d’ailleurs présent dans le Dictionnaire de l’Académie de 1762.

-alorthographe
réponses desactivées




Vivre |
Éditions du tanka francophone |
SISSI ou la destinée d'... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Une majorité pour François ...
| LisezMoi
| Toute une histoire ...