Olibrius
3 août, 2012 @ 12:10 Culture,Etymologie,Vocabulaire

Bien drôle de mot ! Qu’est-ce qu’un olibrius ? C’est un personnage extravagant, excentrique et qui se fait remarquer de ce fait. On parle souvent de ‘ drôle d’olibrius ‘ ou ‘ d’espèce d’olibrius ‘. Bon, voilà on sait ce que c’est. Maintenant, d’où vient de mot ? Un peu de culture (pas celle des champs^^) ? Le mot vient du nom propre Olybrius (avec un Y). Ah ? Il a donc existé ? Bien sûr, c’était un empereur romain du nom exact : Flavius Anicius Olybrius. Son règne fut très bref  car il mourut de mort naturelle peu de temps après être monté sur le trône. Le surnom dépréciatif  ’ olibrius ‘ serait lié justement à ce très court règne. Olybrius était un aristocrate romain devenu gendre de l’empereur Valentinien III en épousant la princesse Galla Placidia, et envisagé pour le trône impérial dès 465 mais Anthémius lui fut préféré. Quelques années plus tard, il devint empereur romain à son tour, régnant du 11 juillet au 23 octobre 472, à la fin de l’Empire romain d’Occident qui se termina en 476. Son règne fut sans grande influence en dehors du territoire de l’Italie sans même être reconnu par l’empire d’Orient, soumis aux pressions  de l’empereur romain d’Orient Léon 1er,  du Pape de Rome, des rois barbares (le vandale Genséric), des Patrices (le Patrice suève Ricimer) et d’autres généraux d’armées romaines barbarisées en pleine décomposition.

Testez votre culture générale avec LES QUIZ D’ALPHA chez TBE et AMAZON

-alorthographe
commentaires desactivés
  1. Pascal Tréguer
    18 août, 2012 | 23:57 | #1

    Bonsoir.

    C’est intéressant.

    Toutefois, il serait bon d’ajouter qu’outre cet empereur, différents personnages du Bas-Empire romain nommés Olybrius sont à l’origine du nom commun olibrius, du moins selon les légendes répandues par la littérature hagiographique – car je pense qu’il est toujours utile de tenir compte de l’influence de la religion sur l’histoire des mots que nous employons.

    En l’occurrence, et en particulier, on se souvient de deux Olybrius : un gouverneur d’Antioche, persécuteur de sainte Marguerite, ainsi qu’un gouverneur des Gaules qui aurait fait mourir sainte Reine.

    C’est pourquoi le mot olibrius, originellement, dénotait bien plus un comportement méchant – voire cruel – qu’une simple excentricité, comme l’atteste l’intéressant ouvrage de 1558 Les contes ou les nouvelles récréations et joyeux devis de Bonaventure des Périers, varlet de chambre de la royne de Navarre. Et l’expression Faire l’olibrius signifiait « Faire le bravache, se pavaner ».

    Au revoir.

    Pascal Tréguer.

    Dernière publication sur word histories : KEYWORDS

Vivre |
Éditions du tanka francophone |
SISSI ou la destinée d'... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Une majorité pour François ...
| LisezMoi
| Toute une histoire ...