Arrière-grand-mère et arrière-pensée
28 octobre, 2011 @ 2:25 REGLES d'orthographe

Les noms composés arrière-grand-mère, arrière-grand-père, arrière-grand-oncle, arrière-grand-tante etc. comportent tous des traits d’union entre les différents mots qui les composent. Au pluriel, on met un S partout sauf au mot ‘ arrière ‘ : arrière-grands-mères, arrière-grands-pères, arrière-grands-oncles, arrière-grands-tantes. Pourquoi ? Parce qu’ils sont ‘ en arrière ‘.

Arrière-pays est invariable parce que ‘ pays ‘ prend déjà un S à la fin. On écrira arrière-pensée au singulier mais arrière-pensées au pluriel. Arrière ne s’accorde donc pas là non plus. Attention, dans la locution ‘ ménager ses arrières ‘, il faut accorder parce que ‘ arrière ‘ est utilisé en tant que nom. Sinon, c’est un adjectif invariable (les roues arrière du carosse) ou un adverbe (avoir le vent arrière), selon les utilisations que l’on fait du mot.

-alorthographe
réponses desactivées




Vivre |
Éditions du tanka francophone |
SISSI ou la destinée d'... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Une majorité pour François ...
| LisezMoi
| Toute une histoire ...