Laissé ou laissée ?

Se laisser et laisser s’accordent en genre et en nombre… ou pas… selon les cas ! 1 – Le participe passé prend le genre et le nombre, quand la chose ou la personne en question le précède. Voici quelques exemples : la fenêtre qu’il a laissée ouverte – les affaires qu’il a laissées à la maison . 2 – Si  » laissé  » est suivi d’un infinitif, il est invariable sauf… si le sujet de ce même infinitif le précède (se trouve avant). Voici quelques exemples : elle a laissé entrer ses amis à la maison (invariable) – elle les a laissés entrer (variable –>  » les  » =  » ses amis « ). 3 – Concernant  » se laisser « , l’accord ne se fait que dans un seul cas avec le sujet, à savoir si celui-ci est également sujet de l’infinitif. Voici quelques exemples : elle s’est laissée aller (s’ = soi – on accorde – c’est bien elle qui se laisse aller) – elle s’est laissé prendre sa place (s’ = à soi – on n’accorde pas – ce n’est pas elle qui prend la place, mais quelqu’un d’autre).

Auteur :alorthographe

Corinne Duval, auteure, créatrice de l'Agence Breizhdesign en 2006 et du site professionnel sur la langue française http://www.alorthographe.com : passionnée depuis toujours d'arts et de lettres, plongée dès sa plus tendre enfance dans le bain des mots grâce à son père typographe, puis plus tard au parcours riche d'expériences pédagogiques, culturelles, artistiques (musique, peinture), spécialisée en Psychosociologie, Philosophie, Sciences de l'Education et Sciences économiques et sociales (Université Panthéon-Sorbonne Paris I), mais aussi ancienne formatrice NTIC pour les professeurs (Nouvelles Technologies de l'Information et de la Communication), a créé l'Agence Breizhdesign en 2006 après avoir été enseignante pendant 18 ans en Angleterre puis en France. Ouverte au monde dans sa globalité de par ses propres choix de vie loin des sentiers battus, Corinne DUVAL sait se montrer à l'écoute de vos besoins, et y répondre tout aussi passionnément, en amoureuse de notre belle langue française. De la simple correction orthographique, typographique, grammaticale, syntaxique à la réécriture et valorisation linguistique de vos documents, tout est possible pour transformer vos mots en beaux écrits (livres, romans, nouvelles, journaux, magazines, lettres, discours, mémoires universitaires, comptes-rendus, plaquettes et productions d'entreprises etc.). Conseil en communication écrite, correction, relecture au service de vos écrits. Corinne DUVAL fut par ailleurs primée aux demi-finales nationales des Championnats de France d'Orthographe 1985 et 1986 catégorie professionnels (renommés plus tard Dicos d'Or).

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Vous devez être Connecté envoyer un commentaire.

Vivre |
Vivre |
Éditions du tanka francophone |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Une majorité pour François ...
| LisezMoi
| LisezMoi