Archive | 22 avril 2011

Cession ou session ?

Une erreur très courante consiste à confondre l’orthographe des mots cession et session, dont les sens sont très différents.

Le nom féminin cession désigne l’action de céder un bien ou un droit à une autre personne. En revanche, le nom féminin session désigne une période pendant laquelle des examens ou des stages ont lieu, ou périodes de l’année pendant lesquelles siègent des assemblées ou tribunaux. emoticone ASTUCE pour ne pas se tromper : penser au verbe céder qui prend un C et dont on est sûr de l’orthographe en général. S’il s’agit de cession dans le sens de céder quelque chose, il faut mettre un C au début du mot, sinon on met un S pour désigner une session en tant que période.

Calomnie, médisance, diffamation : les différences

Les différences sont subtiles entre les trois mots  » calomnie « , «  médisance  » et  » diffamation « , souvent employés à mauvais escient.

La calomnie est une accusation volontairement mensongère, une parole fausse susceptible de faire du tort à quelqu’un. Les accusations calomnieuses sont punies par la loi.

La médisance est une assertion par laquelle on dénonce un fait dont on sait qu’il est réel, révéler publiquement ou en privé à quelqu’un les défauts ou méfaits de quelqu’un d’autre, ce qui va bien évidemment lui porter préjudice. Dire du mal de quelqu’un.

La diffamation est destinée à porter atteinte à la réputation d’une personne, par des paroles ou des écrits non fondés, non prouvés, souvent mensongers. En termes de droit, c’est  » l’imputation d’un fait précis de nature à porter atteinte à l’honneur ou à la considération d’une personne ou d’un corps constitué.  » La diffamation est punie par la loi.

Différence entre célébrer et commémorer

Les verbes  » célébrer  » et  » commémorer  » sont souvent confondus, en raison de leurs sens assez proches. Voici la différence : on commémore un événement (date de la naissance ou de la mort d’un personnage célèbre, de la fin d’une guerre, de la création d’un Etat etc.), tandis qu’on célèbre un souvenir, une fête, un anniversaire. Par exemple, on ne peut pas dire :  » commémorer l’anniversaire de la mort d’un personnage célèbre « , on dira  » commémorer la mort – sans préciser « anniversaire » – d’un personnage célèbre.  » En revanche on peut célébrer le souvenir d’une victoire, ou célébrer l’anniversaire des 50 ans de mariage de Papy et Mamy.

Syphon ou siphon ?

Le mot  » siphon  » prend un  » i  » et non un  » y « . Il est pourtant courant de le voir écrit «  syphon « . Son origine est latine, de sipho, mot lui-même issu du grec siphôn.

Traffic ou trafic ?

Le mot  » traffic  » avec deux  » f  » est le mot anglais, avec lequel beaucoup de Français le confondent. Le mot français est  » trafic  » avec un seul  » f « . Astuce pour s’en souvenir : penser au mot  » trafiquant  » pour lequel en général il n’y a pas de souci orthographique. Il prend un seul  » f « , donc  » trafic  » aussi.

Gallerie ou galerie ?

Le mot  » galerie  » en français ne prend qu’un seul  » l « , et il est courant de le voir écrit  » gallerie « . L’erreur vient probablement de la confusion avec le mot anglais  » gallery « , qui lui, prend bien deux  » l « . Une galerie d’art à Paris. « The National Gallery » à Londres.

Caroussel ou carrousel ?

Il est courant de voir écrit  » caroussel  » voire  » carroussel  » à la place de  » carrousel  » qui prend en réalité deux  » r  » et un seul  » s « . Le mot vient de l’italien carosela qui est un jeu de cavaliers, d’où le nom des célèbres manèges de fêtes foraines tout comme les parades cavalières, appelés carrousels ! Le mot italien est lui-même issu de l’arabe kurradj qui est un jouet pour les enfants, constitué de chevaux harnachés, nous restons donc dans le même domaine lié aux chevaux.

Armoirie ou armoiries ?

Le nom féminin  » armoiries  » s’écrit toujours au pluriel, on dit  » des armoiries « , et jamais  » une armoirie « . Il vient de l’ancien français armoyer qui signifiait  » orner d’armes héraldiques « . Pourquoi ce mot est-il au pluriel ? Parce qu’il désigne un ensemble de choses, à savoir les signes, devises et ornements divers de l’écu d’une famille noble comme d’un Etat ou d’une ville. Il y a plusieurs choses, donc plusieurs armoiries, jamais une seule.

Accompte ou acompte ?

L’erreur est courante de voir écrit  » accompte  » au lieu de  » acompte « , qui ne prend qu’un seul  » c  » ! Le début du mot fait penser à des mots comme  » accompagner  » ou  » accabler  » par exemple, qui prennent deux  » c « , d’où cette confusion récurrente.

Addresse ou adresse ?

Il est courant de voir écrit  » addresse  » au lieu de  » adresse « , qui ne prend en fait qu’un seul  » d « . L’origine de cette erreur provient probablement de la confusion avec l’écriture anglaise : address (sans  » e  » en revanche).

12

Vivre |
Vivre |
Éditions du tanka francophone |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Une majorité pour François ...
| LisezMoi
| LisezMoi