Différence entre irradié et contaminé, iode, césium…
3 avril, 2011 @ 8:04 Vocabulaire

Une personne irradiée a été exposée à des radiations ionisantes. Une radiation est une émission de particules ou rayonnements. La ionisation est la transformation d’atomes, de molécules neutres en ions. Qu’est-ce qu’un ion alors ? C’est un atome ou groupe d’atomes ayant perdu ou gagné un ou plusieurs électrons. Concrètement, l’irradiation constitue la conséquence d’une exposition du corps à ces rayonnements ionisants et son effet cesse si l’on s’éloigne de leur source. D’où l’éloignement systématique des populations (voire le confinement dans des endroits spécifiques protégés) en cas de problème sur une centrale nucléaire proche de leur lieu d’habitation. L’irradiation concerne en général les personnes qui travaillent dans les centrales.

La contamination touche la population environnante. Elle se produit quand le produit radioactif se dépose sur la personne ou l’aliment, qu’il est inhalé ou ingéré. Contrairement à l’irradiation qui diminue en s’éloignant, la contamination reste tant que l’on en a pas éliminé la source. La production de radioactivité est continue, ce qui constitue le plus grand danger pour la santé. Si l’on boit de l’eau contaminée ou mange des aliments contaminés, la contamination a lieu par voie digestive et touche ainsi très rapidement la totalité de l’organisme.

La radioactivité existe pourtant à l’état naturel, de par la nature même de la constitution de l’univers qui pour résumer, est fait d’atomes. Tout le monde connaît par exemple ce que l’on appelle le ‘ rayonnement cosmique ‘, auquel nous sommes plus exposés quand nous prenons l’avion (mais sans danger particulier), nous connaissons également les radios et scanners effectués dans les hôpitaux et les laboratoires (les employés doivent en revanche se protéger à cause de la quantité des rayons sur une longue période).

Les substances radioactives émises lors d’un accident nucléaire sont essentiellement les molécules d’iode et de césium. Ce sont des substances volatiles très dangereuses pour la santé. Il existe également des rayonnements invisibles dus aux particules appelées alpha et bêta, ainsi que des rayonnements gamma que l’on peut comparer aux rayons X. Plus on est proche de la source d’émission, plus le danger est important.

Différence entre l’iode et le césium : dans un nuage radioactif, la quantité d’iode est divisée par deux tous les 8 jours, tandis que pour le césium, c’est tous les 30 ans ! Il est donc facile de conclure lequel des deux présente le plus de danger ! Les particules de césium restent donc actives pendant des milliers d’années…

Pourquoi donne-t-on des comprimés d’iode aux populations proches des centrales nucléaires en cas d’accident ? Ces comprimés servant d’antidote sont destinés à protéger la glande thyroïde (et éviter un cancer), pour la saturer d’iode et l’empêcher justement de fixer l’iode radioactif. Leur prise est très réglementée car potentiellement dangereuse. Il faut les prendre 2 heures AVANT la libération du nuage radioactif et sont efficaces 24 heures. En prendre en dehors de ce cas précis est très dangereux et peut provoquer, selon les médecins, une hyperthyroïdie ou une hypothyroïdie, ou aggraver la pathologie de gens qui ont déjà des problèmes avec leur glande thyroïde.

-alorthographe
réponses desactivées




Vivre |
Éditions du tanka francophone |
SISSI ou la destinée d'... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Une majorité pour François ...
| LisezMoi
| Toute une histoire ...