Mot français d’origine arabe et espagnole : alcôve

Alcôve (nom féminin) : XVIIe siècle. Le mot vient de l’espagnol alcoba (= chambre à coucher), emprunté à l’arabe al-qubba qui signifie ‘ petite chambre, dôme, voûte, coupole ’. En hébreu, le mot est kubbah, signifiant ‘ tente ronde, niche pour dormir « . L’alcôve fut d’abord un lieu de réception séparé du reste de la chambre à coucher, puis désigna un ‘ petit réduit ‘ au XVIIIe siècle, et enfin, à l’époque de la Restauration, le mot finit par désigner un renfoncement dans le mur destiné à y mettre un lit. Les alcôves existent cependant depuis longtemps puisqu’il en a été retrouvé à Pompéi. L’expression : ‘ l’alcôve des précieuses ‘ désignait au XVIIe siècle la partie de la chambre où les ‘ femmes de qualité ‘ tenaient salon (aristocrates). On y discutait des nouvelles de la cour du roi, on y chantait, on s’y divertissait de différentes manières, mais on y parlait aussi littérature, on y lisait des lettres.

-alorthographe
réponses desactivées




Vivre |
Éditions du tanka francophone |
SISSI ou la destinée d'... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Une majorité pour François ...
| LisezMoi
| Toute une histoire ...