Etymologie de travailler – travail

L’origine du mot travail vient du latin tripalium, qui était un instrument de torture à trois pieux. Cela montre à quel point le travail était mal considéré depuis l’époque de la Rome antique ! Lois de Guill. = tourmenter, souffrir. Le verbe travailler vient du latin populaire tripaliãre, qui signifie torturer avec le tripalium.  Au XIIème siècle, le sens de travailleur devient plus moderne, signifiant celui qui tourmente. Dans la Grèce antique, seul le travail agricole était parfois valorisé. En général, il fut réservé aux esclaves dans la plupart des civilisations jusqu’à l’ère industrielle du XIXème siècle. Au Moyen Age, les ‘ lettrés ‘ méprisent le travail agricole et tout ce qui n’est pas intellectuel. Les clercs et les chevaliers considèrent ceux qui travaillent comme inférieurs. La corvée était d’ailleurs le travail obligatoire gratuit dû par les paysans à leur seigneur, d’où sa signification actuelle : une corvée est bien une tâche obligatoire déplaisante. Au XIIIème siècle cependant, le principe du travail se modernise un peu, réhabilité par la scolastique (philosophie enseignée dans les universités au Moyen Age), et les cisterciens se mettent à cultiver leurs domaines. Le travail devient ensuite facteur de production au XVIIIème siècle, puis vu comme une liberté créatrice au début du XIXème siècle. Enfin, la notion de salaire vient en contrepartie de la pénibilité du travail, offrant de ce fait la possibilité théorique de s’enrichir par ce même travail.

Auteur :alorthographe

Corinne Duval, auteure, créatrice de l'Agence Breizhdesign en 2006 et du site professionnel sur la langue française alorthographe.com : passionnée depuis toujours d'arts et de lettres, plongée dès sa plus tendre enfance dans le bain des mots grâce à son père typographe, puis plus tard au parcours riche d'expériences pédagogiques, culturelles, artistiques (musique, peinture), spécialisée en Psychosociologie, Philosophie, Sciences de l'Education et Sciences économiques et sociales (Université Panthéon-Sorbonne Paris I), mais aussi ancienne formatrice NTIC pour les professeurs (Nouvelles Technologies de l'Information et de la Communication), a créé l'Agence Breizhdesign en 2006 après avoir été enseignante pendant 18 ans en Angleterre puis en France. Ouverte au monde dans sa globalité de par ses propres choix de vie loin des sentiers battus, Corinne DUVAL sait se montrer à l'écoute de vos besoins, et y répondre tout aussi passionnément, en amoureuse de notre belle langue française. De la simple correction orthographique, typographique, grammaticale, syntaxique à la réécriture et valorisation linguistique de vos documents, tout est possible pour transformer vos mots en beaux écrits (livres, romans, nouvelles, journaux, magazines, lettres, discours, mémoires universitaires, comptes-rendus, plaquettes et productions d'entreprises etc.). Conseil en communication écrite, correction, relecture au service de vos écrits. Corinne DUVAL fut par ailleurs primée aux demi-finales nationales des Championnats de France d'Orthographe 1985 et 1986 catégorie professionnels (renommés plus tard Dicos d'Or).

Aucun commentaire.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez vous poster un commentaire.

Vivre |
Vivre |
Éditions du tanka francophone |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Une majorité pour François ...
| LisezMoi
| LisezMoi