Les dents du bonheur

Avoir ce que l’on appelle les dents du bonheur, du nom scientifique diastème, c’est avoir les incisives du haut particulièrement écartées. Il existe deux explications à cette expression. La première est liée à l’enfance et à la succion du pouce, symbolisme d’apaisement, rendant le bébé heureux. La deuxième explication nous amène à l’époque napoléonienne, où les soldats devaient obligatoirement utiliser leurs dents pour recharger leurs fusils, si lourds qu’ils avaient besoin de leurs deux mains pour les porter. Leurs incisives servaient à couper l’emballage papier protégeant la charge à insérer dans le fusil. Or à l’époque, ceux à qui il manquait des dents ou les avaient trop écartées étaient réformés, déclarés inaptes au combat, ce qui faisait leur plus grand bonheur ! Certains, au courant de l’affaire, se faisaient même retirer une dent dans le but de se faire réformer.

Tanorexie

Le terme tanorexie est un néologisme. Il désigne l’addiction au bronzage, que ce soit au soleil ou dans un solarium, en tant que dépendance pathologique. On l’appelle aussi tanoholisme ou bronzomanie. Tanoxerie vient du verbe anglais to tan = bronzer formé avec le suffixe –orexie issu du grec ancien ὄρεξις, órexis = appétit. Le terme tanoholisme fait référence au bronzage intégral (holisme du grec ancien ὅλος / hólos = entier).

Haut-Lieu et haut lieu

Le terme de haut lieu (sans trait d’union) désigne le lieu de résidence principale d’un organisme, d’une entreprise : en haut lieu (instances supérieures). Le haut lieu désigne également un endroit particulièrement marqué par des événements historiques ou culturels. Par exemple, le Vercors est un haut lieu de la Résistance (lieu de mémoire, endroit lié au patrimoine historique). On pourra évoquer aussi de hauts lieux de pèlerinage (Lourdes) ou de la finance (Wall Street). Haut-Lieu avec des majuscules et un trait d’union est en revanche une commune française du département du Nord, en région Hauts-de-France (parc naturel de l’Avesnois).

La langue française vous intéresse ? Vous aimeriez entrer dans les secrets des mots ? Lisez Alpha et le secret des mots de Corinne Duval, professionnelle de la langue française depuis plusieurs dizaines d’années. Disponible également sur Amazon : Amazon.fr/Alpha-secret-mots-Corinne-DUVAL/dp/1549723189/

Année propédeutique

L’année de propédeutique a été récemment mise à la mode par le gouvernement français concernant les études après le bac, et particulièrement en rapport avec les critères d’entrée à l’université. Le terme propédeutique vient du grec ancien προπαιδεύω, qui signifie enseigner auparavant. Le terme propédeutique est composé de pro (πρό) (= devant, auparavant) et paideuein (παιδεύω) (= élever un enfant, instruire). Il s’agit à l’origine d’un ensemble de savoirs utiles à de futurs enseignements. Plus particulièrement dans un cadre religieux, l’année propédeutique désigne l’année d’étude et de réflexion destinée aux futurs séminaristes de l’Église catholique, répondant à l’invitation du concile Vatican II dans le cadre de la formation des candidats au sacerdoce (Optatam Totius, 1965, n°62). C’est une année de fondation spirituelle. Dans le cas présent, il ne s’agit aucunement de domaine religieux, mais bien laïc. Le terme peut concerner plusieurs domaines en réalité et désigne de manière générale le caractère facilitateur d’un savoir ou d’un processus d’appropriation de connaissances nécessaires à l’acquisition de savoirs ultérieurs, une sorte d’année de transition à notre époque. En revanche, dans l’Antiquité grecque, la définition était un peu différente. Platon confiait par exemple aux mathématiques un rôle propédeutique, en ce sens que selon lui, leur apprentissage permettait de former un esprit capable ensuite de recevoir la vérité intelligible. La philosophie d’Aristote a d’ailleurs servi elle-même de propédeutique à celle de Platon. Dans l’Antiquité romaine, beaucoup d’artisans et de commerçants entrèrent dans le métier comme esclaves puis furent affranchis (leur propriétaire leur avait rendu la liberté). L’esclavage était alors considéré dans une certaine mesure comme une forme normale d’apprentissage, propédeutique à la liberté. À l’époque du Haut Moyen Âge (début VIe à fin IXe siècle), dans le domaine de l’enseignement encore emprunt de culture gréco-latine, les maîtres chrétiens suivant Saint-Augustin firent des arts dits libéraux et particulièrement du quadrivium (arithmétique, géométrie, musique, astronomie) une propédeutique à l’étude ultérieure des textes sacrés. Au Moyen Âge, le dialogue exemplaire était considéré comme propédeutique à l’exercice du pouvoir. De là à parler maintenant de langue de bois… Autre exemple plus récent, au tout début du XVIIIe siècle, la Faculté des Arts d’Angers, estimée inférieure quant à l’ordo, servit quant à elle de propédeutique aux facultés supérieures mieux considérées formant médecins, juristes et théologiens.

Allers-retours et allées et venues

Un aller-retour au singulier, des allers-retours au pluriel. Cependant, on parle plus généralement d’un aller-retour (un aller et un retour) au singulier. Tous les grammairiens ne s’accordent pas sur l’orthographe au pluriel mais le Larousse admet les S (allers-retours). On peut évoquer quand même plusieurs allers-retours en un même endroit, par exemple lorsque l’on déménage et que l’on doit aller chercher des affaires. Quand on prend le train pour partir en vacances, généralement, on achète un billet aller-retour, sauf le célèbre criminel Henri Désiré Landru, qui au début du XXe siècle, achetait chaque fois un billet de train aller-retour pour lui et un aller simple pour sa victime, en direction de Vernouillet ou Gambais (ses maisons sous des faux noms), ce qui le perdit entre autres faits révélés ! Concernant les allées et venues (pas de trait d’union mais ET), l’expression désigne des déplacements incessants en tous sens et n’existe qu’au pluriel. Va-et-vient est synonyme d’allées et venues. Exemple : Cette personne n’arrête pas de faire des allées et venues dans le quartier depuis quelques jours.

12345...289

Vivre |
Éditions du tanka francophone |
SISSI ou la destinée d'... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Une majorité pour François ...
| LisezMoi
| Toute une histoire ...